Skip to main content
  • Burkina Faso - de l'eau potable pour les villageois !

Fin décembre a marqué la fin d'un projet crucial visant à offrir l'accès à l'eau à un maximum de personnes dans les communes de Tanghin Dassouri, Pabré et Dapelogo.
 
Vous trouverez plus d'informations sur la cérémonie officielle sur le site de la @Croix-rouge burkinabé
 
Ce projet a été rendu possible grâce au soutien du Ministère des Affaires étrangères et européennes, Luxembourg , de la Ville de Luxembourg , de l'ONG Pharmaciens Sans Frontières Luxembourg et de l'Aide internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise.
 
 
 
Burkina Faso - Drinking water for the villagers!
 
The end of December saw the completion of a project aimed at giving as many people as possible access to water in the communes of Tanghin Dassouri, Pabré and Dapelogo.
 
You can find out more about the official ceremony on the Burkinabe Red Cross website:
 
This project was carried out with the support of the Luxembourg Ministry of Foreign and European Affairs, the City of Luxembourg, the NGO Pharmarciens sans frontières and the Luxembourg Red Cross International Aid.
urkin
 
Voici le rapport de la Croix-Rouge Burkinabé:
 

L’assurance d’avoir de l’eau potable pour les villages de trois communes, jusqu’en 2045

Date de publication : 10-01-2024

Martine YANOGO avait du mal à contenir sa joie. Devant les caméras et les micros des médias mobilisés et face au parterre d’invités dans le village de Nabitenga2/Napagbacan, cette femme mariée et mère de sept enfants, à dû s’y rependre à plusieurs reprises pour trouver les mots justes, afin de traduire l’émotion qui l’a envahi après avoir été l’une des premières bénéficiaires à puiser l’eau au robinet de la borne fontaine fraichement inaugurée. Ce test grandeur nature de la fonctionnalité de nouveaux ouvrages, a été l’un des actes forts de la cérémonie de remise officielle des réalisations et de la clôture du projet accord cadre eau, le jeudi 28 décembre 2023, dans la commune de Tanghin Dassouri.

Dans un message fort applaudi, le président national de la Croix-Rouge Burkinabè, Dénis BAKYONO, a affirmé que l’institution humanitaire « travaille à garantir au maximum de personnes un accès équitable, durable et abordable aux services d'eau et d'assainissement ». Martine YANOGO fait donc partie es 83 379 bénéficiaires directs et des 192 267 bénéficiaires indirects qui vont profiter de ces réalisations dans les communes de Tanghin Dassouri, Pabré et Dapelogo, jusqu’en 2045. La réduction des corvées d’eau est l’une des heureuses perspectives entrevues par ces populations où les nouvelles infrastructures sont bien visibles.

Dans la commune de Tanghin Dassouri, trônent entres autres, dix forages à grand débit et à grand diamètre pour les Adductions d’eau potable (AEP) multi villages, qui vont alimenter vingt-et-un (21) villages, trois Adductions d’eau potables simplifiées (AEPS), qui vont permettre de couvrir quatorze (14) autres villages, deux forages équipés de Pompes à Motricité Humaine neuves (PMH - Neuves) en milieu scolaire, ainsi que huit blocs de latrines dans les écoles primaires. Les mêmes changements sont observables dans la commune de Dapelogo où le projet a implanté quatre Postes d’eau autonomes (PEA) en milieu scolaire, deux forages avec des PMH, huit blocs de latrines scolaires, deux PMH, huit blocs de latrines pour les élèves. A Pabré, l’eau va couler à flot désormais pour les populations grâce aux deux PEA. L’hygiène sera aussi consolidée dans certaines écoles où quatre latrines ont été construites.

Le projet a aussi misé sur la surveillance continue de la qualité de l’eau. C’est pourquoi ; lors de la cérémonie de clôture, une mention spéciale a été faite aux équipes de la Croix-Rouge pour les dotations en kits portatifs pour le suivi de la qualité de l’eau de boisson en milieu communal. Les bénéficiaires, par l’entremise de leur porte-parole, Martine YANOGO, ont espéré des appuis supplémentaires « pour la réalisation de nouveaux points d’eau afin de faciliter la pratique des activités de jardinage, sous la forme d’Activités génératrice de revenus ».

La dynamique de collaboration tout au long de cette intervention, a été saluée par les autorités des trois communes, mais aussi par le représentant du ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement. Le cout global des investissements est estimé à plus de 2 milliards FCFA. Cette intervention conduite entre 2019 et 2023, a été soutenue par le Groupement des ONG Luxembourgeoises (AICRL & PSF), le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes Luxembourgeois et la Ville de Luxembourg.