FAIRE UN DON
In Actualités,success story

Success story: Pirogue ambulance PSF à Djinack Salé Saloum (Sénégal) / 2009

Avec les fonds propres récoltés, PSF Luxembourg privilégie leur multiplication à travers le cofinancement de projet avec le MAEE (Ministère des affaires étrangères et européennes). Cependant, il nous arrive aussi de temps en temps de n’utiliser que nos fonds propres dans le cadre d’un projet non cofinancé.

C’était le cas de la pirogue ambulance mise en service en 2009.

Avant celle-ci, PSF et les bénéficiaires avaient instauré une charte et des critères d’utilisation dont celui prioritaire de l’évacuation des malades des villages insulaires de Djinack Bara et Djinack Diatacco vers le poste de santé de Missirah, les frais occasionnés par ces évacuations sanitaires devant être pris en compte par le patient.

Le comité santé à respecté ses engagements mais s’est vite aperçu qu’il fallait trouver d’autres ressources pour supporter les frais de fonctionnement de la case de santé. C’est ainsi que depuis trois années, la pirogue est utilisée deux fois par mois pour une sortie de pêche communautaire. De plus, un accord a été signé avec une campement Lodge (http://www.fathala.com) installé sur la terre ferme. Celui-ci propose des sorties  la découverte des bolongs, mangroves et de deux îles en bordure d’océan. Il propose aussi des sorties de pêche à la journée ou 1/2 journée.

Les recettes perçues sont ainsi réparties:

40% sont renversées à la case de santé dont 15% servent à verser une motivation à l’agent de santé communautaire qui est bénévole, 15% servent à réapprovisionner le stock de médicaments, pansements et désinfectants et 10% servent à l’entretien de la case de santé (ampoules et petit matériel d’entretien).

30% sont attribuées aux trois personnes qui se chargent des excursions (indemnités).

30 % sont attribuées à l’entretien de la pirogue (elle a été entièrement repeinte en 2015) et de son moteur.

Ce projet initial à vocation sanitaire permet aujourd’hui de faire vivre environ 6 personnes mais surtout d’entretenir la pirogue et al case de santé. Il faut préciser que seul le carburant est facturé lors des évacuations sanitaires, le marins responsables de la pirogue étant aussi bénévoles.

Depuis 2009, la pirogue ambulance de Djinack Bara a participé à 5 sauvetages en mer.

Il est enfin important de préciser que nous avons préféré une pirogue locale en bois à une coque en fibre de verre. En effet, en cas de dommages, elle peut être directement réparée sur place.

Le budget total (fonds propres uniquement) était de 9.000 €.