PROgramme d’appui aux MUtuelles de Santé en AFrique (Bénin)

PROgramme d’appui aux MUtuelles de Santé en AFrique (PROMUSAF) – Bénin

Contexte

Au Bénin, en 2011, le taux de fréquentation des services de santé était de 45,4%, soit moins d’un contact par personne et par an avec un établissement sanitaire. Ce taux était de l’ordre de 35% dans les années 1990. Plus que les problèmes d’accessibilité géographique et de faible couverture sanitaire, l’insuffisance de moyens financiers justifie en grande partie la sous-utilisation des services de santé. C’est en réponse à cela que le Programme d’appui aux MUtuelles de Santé en AFrique (PROMUSAF) a vu le jour en 1998 avec le concours de l’Alliance Nationale des Mutualités Chrétiennes (ANMC) de Belgique et l’ONG Solidarité Mondiale (WSM).

Visite chez le partenaire en 2011

Présentation du PROMUSAF

Le but du PROMUSAF est d’améliorer l’accès financier des populations (surtout) pauvres aux soins de santé de qualité à coût abordable à travers la promotion et le développement des mutuelles de santé.

Les principales activités du PROMUSAF sont :

  • L’information et la formation des populations sur la mutualité, son fonctionnement et sa gestion.
  • L’information et la sensibilisation des populations sur la mutualité comme mécanisme alternatif de financement de la santé.
  • La réalisation d’études de faisabilité et l’appui technique aux mutuelles de santé.
  • Le suivi-évaluation et l’appui-conseil aux mutuelles de santé.
  • La mise en réseau des mutuelles et les actions de plaidoyer.
  • L’éducation à la santé sur les maladies courantes.
  • L’organisation du dialogue entre les prestataires de soins et les usagers des services de santé.
  • La représentation et la défense des intérêts des usagers des services de santé.

Depuis sa création, PROMUSAF a mis en place et accompagne 39 mutuelles de santé communautaires regroupées en quatre unions communales de mutuelles de santé.

Par leur biais, plusieurs personnes, jadis exclues, ont désormais accès aux soins de santé de qualité sans être obligées de s’endetter ou de brader leurs biens pour sauver la vie à un proche. Toutefois, il est constaté que dans nombre de familles, les parents n’arrivent pas à inscrire tous les enfants à la mutualité du fait de la modicité des moyens qui sont les leurs. La catégorie d’enfants délaissés se trouve être ceux de la tranche d’âge entre 11 ans et 21 ans qui se trouvent dans les collèges d’enseignement général des cours secondaires (après le primaire).

Les autres constats qui sont faits au niveau de cette catégorie d’enfants sont, entre autres, les absences prolongées des cours du fait de la maladie, l’abandon des classes pour raison de maladie et les multiples grossesses de jeunes filles élèves en pleine année scolaire.

Face à cette situation, PROMUSAF a initié un projet de promotion et de développement de mutuelles scolaires. Pour ce faire, la mutualité chrétienne de la province de Luxembourg (MCPL) de Belgique (partenaire de PROMUSAF depuis 2003) a pris contact avec PSFLuxembourg, qui a accepté de conclure un partenariat avec PROMUSAF sur le projet de mutuelle scolaire à Bembèrèkè.

Séance d'éducation à la santé par un élène du collège d'Ina

Présentation du projet de mutuelle scolaire

Le projet de mutuelle scolaire est un projet qui se déroule dans sept (7) collèges d’enseignement général de la commune de Bembèrèkè au Nord du Bénin. Son objectif, à terme, est de mutualiser le risque maladie pour 4.000 élèves en leur garantissant un accès facile aux soins de santé de qualité en cas de maladie.

Le projet de mutuelle scolaire de Bembèrèkè a essentiellement quatre volets :

  • La mutualisation du risque maladie pour 4.000 élèves sur trois ans (durée du projet). Dans ce cadre, PSF apporte un subventionnement dégressif à la cotisation annuelle de l’élève (3,81 euros) pour accéder gratuitement aux soins durant une année. De ce montant, PSF supporte 2,28 euros la première année, 1,52 la deuxième et 0,76 euro la troisième année.
  • Le rapprochement de l’offre de soins des élèves sur leurs lieux d’apprentissage et de formation par la construction de quatre infirmeries scolaires dans quatre collèges de la commune de Bembèrèkè.
  • L’éduction à la santé en milieu scolaire sur les maladies courantes (paludisme, choléra, IST et VIH/SIDA, Hygiène et assainissement, drépanocytose). Cette activité est exécutée par les élèves pairs éducateurs qui sont formés sur ces différents thèmes.
  • L’appui aux collèges d’enseignement général pour améliorer les conditions de travail et d’étude des élèves et des enseignants.

Infirmerie scolaire

Notre impression du partenariat avec PSF

Le partenariat entre PROMUSAF et PSF-Luxembourg est un partenariat dynamique et très enrichissant pour les deux parties. Il est fondé sur quelques valeurs que sont :

  • Le respect mutuel ;
  • La sincérité et la franchise ;
  • Le respect des normes et procédures en vigueur ici et là-bas ;
  • La construction conjointe du projet par les deux parties ;
  • La recherche du consensus sur les éléments de changement avant mise en oeuvre ;
  • La priorisation de l’intérêt supérieur des bénéficiaires ;
  • La responsabilisation du PROMUSAF et de l’Union des Mutualistes de Bembèrèkè pour la durabilité du projet ;
  • La transparence dans la gestion, dans les propos et dans les faits ;
  • La rigueur dans la mise en oeuvre, dans la gestion et dans le suivi-évaluation du projet.

Toutes ces valeurs font que nous gardons une très belle impression de ce partenariat où le point de vue du bénéficiaire (partenaire du Sud que nous sommes) et la vision du partenaire du Nord sont prises en compte. Nous saluons à sa juste valeur la qualité des échanges, du suivi et de l’attention qui est portée par PSF Lux au projet de mutuelle scolaire de Bembèrèkè.

Perspectives

En guise de perspectives, le projet envisage atteindre au moins 4.500 élèves pour la 3ème année (2013).

A la fin de cette première phase, un renouvellement est souhaité et attendu des bénéficiaires (PROMUSAF, mutuelles, élèves, parents d’élèves, enseignants et prestataires) au regard des résultats de la première phase. Dans ce cadre, deux souhaits fondamentaux sont émis, à savoir : l’élaboration d’un projet sur cinq ans et la fixation de la contribution des élèves à 2,28 euros (1.500 FCFA) au maximum sur la durée du projet.

Aussi est-il envisagé la construction de deux nouvelles infirmeries scolaires, notamment pour les collèges de Bouanri et de Guessou-Sud.

L’extension du projet à une autre commune du pays n’est envisagée qu’à la fin de la deuxième phase. Enfin, les résultats du projet seront utilisés pour mener un plaidoyer auprès de l’Etat afin de répliquer l’expérience dans d’autres régions du pays voire sa généralisation, à terme.

Be Sociable, Share!
    Article suivant
  • No Related Post
  • Laisser un commentaire

    Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

    Lien d'informations en continu
    Sign up to receive breaking news
    as well as receive other site updates!
    Articles les plus lus

    Initiative

    Initiative pour réduire la stigmatisation et la discrimination des familles atteintes du virus du SIDALieu : le projet a lieu dans les bidonvilles d’Indore, une ville...

    Pharmaciens Sans Frontières Luxembourg

    Pharmaciens Sans Frontières Luxembourg est une association s’intégrant dans le mouvement sans-frontiériste depuis 1985. Sur le terrain les problèmes concernant le domaine...

    Rapport d’activités 2009

    Rapport d’activités 2009 présenté lors de l’Assemblée Générale du 7 mai 2010 Chèr(e)s donateur(ice)s, chère(e)s membres, le mot du Président est pour moi l’occasion...

    Herboristes (Sénégal)

    Appui et encadrement des vendeurs de plantes médicinales au Sénégal. Ce projet se déroule au Sénégal dans 4 sites différents. Le premier site se trouve à Dakar, les...

    Guajarat (Inde)

    Appui aux indigènes dans le district de Vadodara dans les domaines de l’éducation, de la santé et de leurs droits, 3e phase (Gujarat, INDE) La 3e phase du projet touche à...
    Articles Récents

    Concerts de bienfaisance

              Chèr(e)s ami(e)s, membres, visiteurs, On a le plaisir de vous...

    Mise en place de 2 Mutuelles au Ghana et Benin pour gérer le risque de maladie

    Les deux projets au Ghana et Benin suivent le même objectif à long terme : Promouvoir et mettre en...

    RDC/GOMA/Nord-Kivu: PSF-Lux et Caritas Goma au chevet des malades.

    PSF-Lux a soumis fin juin 2012 au Ministère des Affaires Etrangères (Direction de la Coopération)...

    Rapport d'activités 2016 (présenté lors de l’Assemblée Générale du 5 mai 2017)

      Chères donatrices, Chers donateurs, Chers membres Voici venu le temps de notre rendez-vous...

    Bulletin d’information – Novembre 2016

    En cette année anniversaire de PSF, le sujet s’imposait de lui-même : les 25 ans de notre ONGD avec...

    Soirée Cabarenert "Réckbléck an d'Zukunft" au profit de PSF

    Le ZONTA CLUB ESCH invite à une soirée Cabarenert le vendredi 18 mars 2016 à 19h30 à Roeser (Salle...

    Bulletin d’information – Novembre 2015

    En vue d’évaluer un programme ou un projet de coopération pour le développement, l’OCDE...

    „Think across borders“- Projekttag am Ecole privée Sainte-Anne in Ettelbrück

    Über die eigenen Grenzen hinaus denken Nationale sowie internationale NGO’s und ASBL’s stellten...
    Commentaires
    Mots Clés
    UA-9651545-12